Droit pénal & exécution

La poursuite pénale au service du public

Le droit pénal est le domaine principal de la Direction de la justice et de l'intérieur. Cela comprend la poursuite des infractions commises par des mineurs et des majeurs. Tout comme l'exécution des peines, c'est-à-dire les prisons, l'établissement pénitentiaire de Pöschwies placé sous haute sécurité et le centre d'exécution des mesures de Uitikon, où de jeunes adultes suivent une formation en milieu fermé ou ouvert.

La poursuite pénale des majeurs est du ressort des procureurs. Ceux-ci gèrent les procédures pénales, inculpent les auteurs présumés d'une infraction et représente l'Etat lors des procès. La poursuite pénale est divisée en ministères publics régionaux et en ministères publics chargés des affaires spéciales. Tandis que les ministères publics régionaux, répartis sur le canton, poursuivent une multitude de délits, les ministères publics chargés des affaires spéciales sont spécialisés, par exemple dans les actes délictueux de violence, les infractions économiques ou les infractions en matière de stupéfiants. Ces ministères publics sont sous la direction du Parquet général.

Les procureurs régionaux des mineurs s'occupent des jeunes délinquants, mènent également les procédures pénales, mais uniquement à l'encontre des inculpés qui n'étaient pas encore majeurs au moment des faits. Les procureurs des mineurs sont subordonnés au ministère public des mineurs.

L'étendue de l'exécution judiciaire

L'Office de l'exécution judiciaire (EJ) est chargé de l'exécution des peines ordonnées, de la détention provisoire, de la détention pour des motifs de sûreté et de la détention en vue du refoulement ainsi que de l'exécution des mesures. Il dirige également les établissements nécessaires à cela (prisons, établissement pénitentiaire). Fait également partie de l'EJ le Service de psychiatrie et de psychologie, qui d'une part suit les détenus, d'autre part propose des thérapies aux auteurs d'une infraction et réalise des recherches dans le domaine de la psychiatrie légale. En outre, certains spécialistes ont la charge d'aider les auteurs d'une infraction à se réinsérer socialement.